Les petits mots d’Arthur

Quand je tombe dans le piège de la comparaison, je trouve qu’Arthur ne parle pas beaucoup. Il bavarde constamment, prononçant des syllabes dénuées de sens sur le ton de la conversation, mais les vrais mots me semblent plus rares que ce que me rapportent les autres sur leurs propres enfants.

Embarque la culpabilité: je suis trop introvertie et ça nuit au développement de mon fils. Je devrais lui parler plus souvent, diminuer les périodes où il joue seul même s’il a du plaisir pour m’asseoir avec lui et chanter des comptines. Je devrais courir les matinées mère-enfant pour qu’il interagisse avec des enfants de son âge. Et blah blah blah. Ainsi de suite, jusque j’en arrive à la conclusion que je suis une mauvaise mère.

Mais si je prends du recul, je me rends compte que son vocabulaire est tout à fait acceptable. Lire la suite de « Les petits mots d’Arthur »

Publicités